Création d'une camera obscura

J’ai construit une chambre obscure -un cube noir – véritable laboratoire photographique à l’échelle humaine que j’utilise lors de mes déplacements pour photographier et développer les photographies.

Cette camera obscura me permet de faire l’expérience d’un espace et d’un temps singulier, éloigné du déclic immédiat des appareils photographiques actuels. Il s’agit de recueillir pendant plusieurs minutes, voir plusieurs heures le flux continu de la lumière qui va devenir image. Celle-ci est inversée et altérée par rapport à la réalité visible. Cette projection est une expérience globale et unique du quotidien qui m’entoure. La relation à cette technique photographique me permet aussi d’élargir les limites de l’image pour la rendre perceptible à l’ensemble du corps.

Dénuée de toute sophistication par la simplicité relative des moyens mis en oeuvre, le sténopé met en jeu une expérience du regard, à la fois fascinante et archaïque dans son processus de création.

 

J'ai étendu ce principe le temps d'une résidence en Italie en transformant l'espace d'exposition en "camera obscura" puis dans d'autres espaces ou galeries.